Vêtements de seconde main, beaucoup de possibilités

  • par
vetements de seconde main pour préserver la planète

Réutilisons nos vêtements pour réduire l’utilisation de matières premières et l’impact sur les ressources de la planète

Penser aux vêtements de seconde main ! Revendre les vêtements qu’on ne porte pas. Échanger avec vos amis, acheter dans les friperies, les vide-greniers, …

Chaque Français achète en moyenne 9,5 kg de textiles et de chaussures par an. 3,6 kg seulement sont actuellement collectés et triés pour être réutilisés et recyclés. C’est peu.

Et nous engendrons ainsi 2,1 milliards de tonnes de déchets textiles dans le monde (source : wwf 2017).

Beaucoup de plateformes de revente de vêtements de seconde main existent:

Il n’y a pas que Vinted dans la vie, voici des alternatives:

Patatam, la plus familiale. Existe depuis 2013 pour les vêtements enfants et, depuis 2017, il propose des vêtements pour femmes. Entre 3 500 et 4 500 commandes sont expédiées chaque mois. Voici le lien.

Ethic2hand, la plus durable, redonner une seconde vie aux vêtements qualitatifs et éthiques. Sur le site de l’entreprise française, on trouve des marques comme les Jupons de Louison et Ekyog. Toutes respectent au moins l’un des critères suivants : des vêtements fabriqués avec des matériaux durables (coton bio, matière recyclée…), dans des conditions de travail respectueuses (les vêtements sont fabriqués dans l’Union Européenne, ou sont labellisés Fair Trade, Fair Wear ou Fair Mined). C’est sûr que le choix est moins luxuriant que sur Vinted, mais au moins vous pouvez remplir votre panier sans trop culpabiliser. Jamais entendu parler d’Ethic2hand ? Logique, la marque ne souhaite pas poster de publicités sur les réseaux sociaux dont elle « n’approuve pas l’éthique ».

Depop, la plus instagrammable.  Depop s’adresse avant tout aux plus jeunes : 90 % des utilisateurs ont moins de 26 ans.

Vestiaire Collective, la plus luxe. C’est l’un des pionniers du dépôt-vente en ligne : il est arrivé sur ce marché en 2009. Voici le lien pour les curieux.

Swapchic, une petite nouvelle. Voici une petite présentation vidéo. Remise en main propre près de chez vous. Zéro frais et commission, 100% gratuit swapchic. Je me suis notée sur ma “to do list” de tester ☺!

Il existe également des friperies itinérantes qui font aussi des ventes en ligne, je vous présente :

Friperie d’Aurore Perot avec Mes Jolies Fringues revends de vêtements de seconde main aux alentours du bassin d’Arcachon en ce moment. Elle intervient dans des festivals sur le Zéro déchet, consommation responsable mais aussi dans des bars, cafés, salons de thé pour des ventes éphémères le temps d’un week-end ou d’une journée. Voici le lien pour découvrir son site mesjoliesfringues. Elle fait également un peu de customisation de vêtements. On a prévu de se faire quelques moments de couture ensemble quand le confinement sera terminé 😉!

la petite robe responsable est aussi une friperie qui se déplace dans l’Ain, le Nord-Isère et le Rhône et aussi en ligne. Voici un lien.

les enfantillages, une boutique itinérante spécialisée dans les vêtements de seconde main et accessoires enfants 0-14 ans avec un point de rachat/vente à Saint Exupéry (18km de Langon, 6Km de La Réole et 10Km de Sauveterre) et aussi une fois par mois au Le Canap’café à Langon, mais aussi sur Vide grenier, Foire, Marché en Gironde… Elle vous propose également de venir chez vous lors de ventes à domicile. Une page facebook “Les Enfantillages”, notifie tous ses lieux de ventes, Nouveautés… Des achats en ligne et envois sont possibles. Je lui ai justement acheté des vêtements pour mes 2 petits loups pour cet été et elle me livre à domicile 😊👍! Voici le lien de la page Facebook pour plus d’info.

Et beaucoup d’autres… N’hésitez pas à me partager vos bons plans, vos préférences, et vos déceptions aussi en commentaire!

Il est même possible de s’abonner à des offres de location de vêtements, comme par exemple chez Les appretes. Je n’ai encore jamais essayé mais quand on est vraiment très addicte de la mode et de la nouveauté c’est une super alternative 🙌 pour mieux consommer.

Donner pour recycler et ne plus jeter

Pensez lors du tri de vos armoires, que tous vos textiles et chaussures même usés ou abîmés peuvent avoir une deuxième vie ! Ils peuvent servir de matières premières recyclées pour de nouveaux vêtements ou accessoires. Il suffit de les rapporter dans un point d’apport volontaire prévu à cet effet : locaux d’associations, conteneurs comme ceux du Relais ou des Fringuettes, etc.

Par contre, ⚠ Les vêtements doivent être propres et secs ⚠, les chaussures liées par paire dans un sac fermé. Les textiles et chaussures humides ou tachés avec des produits chimiques ou de la peinture doivent être jetés, ils ne pourront pas être recyclés.

Upcycler ou surcycler en francais pour changer de mo(n)de

C’est l’action de recycler par le haut. Il s’agit de collecter, acheter, récupérer des textiles de seconde main et de les transformer pour créer des nouveaux vêtements ou des accessoires de mode. Ainsi la boucle est bouclée. On parle d’économie circulaire. C’est l’objectif de l’entreprise Seconde vie Upcycling, créer des vêtements et des accessoires de mode upcyclés.

Vous vous demandez peut-être où en est ce projet de création d’entreprise … Pour le moment, j’ai trouvé une coopérative d’entrepreneurs co-actions que j’aimerais rejoindre pour le début de l’aventure. J’aime l’idée de prendre mes propres décisions concernant mon projet et à la fois de faire partie d’une équipe et d’un réseau d’entrepreneurs. De plus, je suis très intéressée par les formations qu’ils proposent afin de compléter mes compétences d’entrepreneur et sécuriser mon projet. J’ai également trouvé un coworking qui dispose un bel espace commun pour faire mes premiers ateliers. J’ai prévu un shooting de mes créations dans l’ancienne manufacture à tabac de Langon pour pouvoir illustrer mon premier lookbook. Je travaille actuellement à la recherche d’un partenariat pour la partie couture et sur l’étude de marché … A suivre 😉et pour les questions c’est ici !

Les vêtements non utilisés ne se jettent pas, ils se transforment.

Ainsi, de plus en plus d’entreprises utilisent cet éco-concept, tel que par exemple, la vie est belt, qui crée des ceintures à partir de pneus de vélo et des caleçons pour hommes à partir de vieux draps. La styliste Marine Serre crée ses collections de vêtements upcyclés haute couture depuis 2017. Andrea crews, Maison Alfa, les récupérables ont déjà des collections femmes en tissus upcyclés, et bien d’autres… Pour plus d’info, je vous conseille de faire un tour sur le site jemerecycle, qui rassemble beaucoup de marques qui pratiquent le recyclage et l’upcycling. Ce moyen de consommer autrement se développe de plus en plus, mais est loin de concurrencer encore les grandes enseignes de fast-fashion ; mais c’est un début et les choses changent petit à petit. C’est à nous de faire des choix pour la planète afin de mieux consommer. Sans oublier que l’upcycling, nous donne aussi la possibilité de nous démarquer grâce à des vêtements uniques.

Plus nous changeons de style vestimentaire, comme nous le propose la Fast fashion aujourd’hui, plus nous perdons peu à peu de notre identité.

Partager l’article autour de vous

Rejoignez les Eco’dacieuses

Vous ne recevez pas encore de conseils dans votre boite mail pour vous sentir belle et bien dans vos vêtements tout en respectant la planète !!!!!!!!!!!!

Je vous partage régulièrement

Des solutions durables, inspirantes et originales,
Des idées simples et personnalisables,
Des astuces motivantes, rassurantes et faciles à réaliser,

Pour que vous puissiez vous habiller autrement.

Inscrivez-vous ! C’est par ici

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *